Flux RSS  Imprimer cette page 

Notre expertise Formation

Accueil > L'ADRIA > Notre expertise Formation

Publié le 15/10/2018

Bandeau-ADRIA

La réforme de la formation 2018 - Preparez 2019 avec ADRIA Développement

Infographie Reforme de la formation 2018

Le texte de la réforme de la formation professionnelle a été publié au Journal Officiel le 6 septembre 2018. La loi "liberté de choisir son avenir professionnel" a pour ambition de simplifier le système de la formation professionnelle et d’améliorer les droits des individus. Parmi les nouveautés et avancées majeures de la loi : la monétisation du CPF et son accès simplifié par une application mobile, la collecte de la taxe d’apprentissage et de la contribution des entreprises confiée aux Urssaf, la modification du rôle et du nombre des OPCA qui deviennent les OPCO (opérateurs de compétences), de nouveaux droits pour les apprentis et des démarches simplifiées… 

Quels sont les changements pour les entreprises et les financements de demain? 

La réponse en 3 points par ADRIA Développement.

1. Comment FINANCER ses projets de formation

En recrutant en contrat d’alternance : 

  • par contrat de professionnalisation ou d’apprentissage financé par les OPCO
En formant ses salariés :
  • par le plan de développement des compétences (ex plan de formation)
    • financement OPCO pour les entreprises de moins de 50 ETP (fonds mutualisés)
    • financement par les entreprises de plus de 50 ETP (fonds propres )
  • par le biais de la reconversion ou de la promotion par alternance (ProA)
    • financement OPCO pour toutes les entreprises
    • éligibilité : actions conduisant à des diplômes ou titres à finalité professionnelles pour un niveau de qualification qui sera défini par décret
  • par le biais du CPF :
    • le salarié pourra courant 2019 via une application consulter ses droits, choisir sa formation éligible, payer en ligne. Le compte est alimenté annuellement de 500 € avec un plafond de 5 000 € (pouvant aller jusqu’à 8 000 € pour les personnes peu qualifiées) et abondé par l’employeur, l’OPCO, le CNAM, l’AGEFIPH, l’Etat …
    • l’entreprise fixe les actions de formation éligibles pouvant faire objet d’un abondement de l’employeur. Dans ce cas, l’employeur prend en charge l’ensemble des frais et peut demander le remboursement à la Caisse des dépôts
    • les formations éligibles : certifications professionnelles enregistrées au RNCP, attestations de validation de blocs de compétences, certifications et habilitations enregistrées dans le répertoire spécifique (ex inventaire) ?
  • par le biais du CPF transition :
    • pour se  former pour changer de métier ou de profession
    • financé par un socle en euros + abondement + financement de la rémunération
    • après validation par une commission paritaire régionale, qui évalue le projet
    • formations éligibles : action certifiante ou qualifiante
En s’informant :
  • par le biais du Conseil en Evolution Professionnelle  (CEP) :
    • accompagnement gratuit des salariés : évaluation, projet pro, formations disponibles…
    • réalisé par 5 acteurs dont l’Apec, Cap Emploi, Missions locales et Pôle Emploi

2. Comment ORGANISER ses projets de formation

En définissant un objectif professionnel :

  • par un parcours pédagogique
  • par des modalités d’apprentissage (séquences de positionnement, de formation, d’accompagnement de la personne en situation de travail, évaluation des acquis)
  • intégrant des modalités d’apprentissage, en présentiel, à distance, en situation de travail : participation à un projet, formation tutorée en situation de travail, participation à un MOOC, supervision, partage de pratiques, évènementiel …

En faisant appel à des organismes de formation :

  • certifiés pour les formations financées par les fonds mutualisés
  • liberté de choix pour les formations financées par les fonds propres

 

3. Comment PILOTER ses projets de formation

En concourant au développement de la formation professionnelle et de l’apprentissage :

  • par de l’investissement direct au plan de développement des compétences dans le cadre de la négociation sur la GPEC ou des orientations de la formation professionnelle soumise à la consultation du comité social et économique (CSE) sur les orientations stratégiques de l’entreprise
  • par la contribution unique obligatoire pour les entreprises (formation professionnelle continue soit 0.55% (moins de 11 salariés) ou 1% (plus de 11 salariés) + 1% CPF-CDD + taxe d’apprentissage 0,68% + contribution supplémentaire à l’apprentissage pour les entreprises de + 250 salariés)
  • par la responsabilisation des parties intéressées pour l’adaptation des compétences via le dialogue social collectif (information, consultation du CE/CSE) et individuel (entretien professionnel)
En anticipant ses contributions :
  • au titre de l’année 2018 : versement avant le 1er mars 2019
  • au titre de l’année 2019 : versement en décembre 2019
  • à partir de 2020 : prélèvement mensuel par l’URSAFF

4. Les SOLUTIONS proposées par ADRIA face aux évolutions de la formation

 

    CONTACTS

Pierre CORRE

Nicolas HELOU
Manager Opérationnel
Pôle Formation Audit Conseil

+33 (0)2 98 10 18 93 


ADRIA Développement en quelques chiffres :

1er centre de formation professionnelle agroalimentaire

Un réseau de 40 formateurs - consultants

+ de 5000 stagiaires par an en formation intra et inter-entreprises

40 000 heures de formation

Un catalogue d'une centaine de stages en agroalimentaire

ADRIA Formation en quelques références :

ADRIA OPQFL'ADRIA a obtenu la qualification OPQF (Office Professionnel de Qualification des Organismes de Formation) qui atteste du professionnalisme, de la compétence et du savoir-faire de notre organisme de formation.
Cette qualification garantit également notre capacité à organiser des formations répondant aux exigences du Décret Qualité (décret n° 2015-790 du 30 juin 2015 relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue).

 

ADRIA DATADOCKDepuis juin 2017, l’ADRIA est référencée sur Datadock, base de données unique sur la formation professionnelle.
Pour ce faire, l’ADRIA a apporté la preuve de l’application des 21 indicateurs qualité demandés, répondant aux 6 critères qualité définis par la Loi. Cette reconnaissance permet le financement de nos formations par les OPCA. Mise en place par le décret Qualité - daté du 30 juin 2015 - entré en vigueur au 1er janvier 2017, Datadock est une base de données qui permet aux financeurs de la formation professionnelle (OPCA, OPACIF, Pôle Emploi, Régions, Etat et Agefiph) de s’assurer que les organismes de formation répondent aux différents critères du décret Qualité*.

 

La formation professionnelle des industries agroalimentaires avec l'ADRIA,
leader de la formation agroalimentaire

L'ADRIA est le partenaire des entreprises agroalimentaires dans la gestion de leurs compétences au travers de prestations de formation, de conseil et d'audit.

La force de l'ADRIA repose sur un réseau d'expertises capable de répondre aux problématiques industrielles :

  • Formateurs consultants en qualité et sécurité des aliments,
  • Chercheurs en microbiologie,
  • Technologues,
  • Experts en réglementation,
  • Nutritionnistes,
  • Formulateurs,
  • Spécialistes du management,
  • Ergonomes...

Qui formons-nous?

En 2014, ADRIA Développement a formé 6167 stagiaires, ce qui représente 40500 heures de formation animées par ADRIA Développement pour l'industrie agroalimentaire.

Les formations d'ADRIA Développement s'adressent à tous les métiers du monde de l'agroalimentaire : les techniciens, les cadres, les équipes dirigeantes, les services Production, Recherche et Développement, Qualité, Marketing, Commercial, Achat, Laboratoire, ...

Les secteurs concernés par nos formations sont : les entreprises alimentaires, les fournisseurs des IAA, la Distribution, la Restauration Hors Foyer, la Cosmétique.

Qui conseillons-nous? 

Les décideurs des entreprises nous sollicitent régulièrement sur des questions réglementaires, de maîtrise de la sécurité des aliments, de microbiologie, d'innovation, technologiques, de process...